lundi, août 31, 2015

Le jogging de Remicourt

Le Jogging de Remicourt

Dimanche 30 aout 2015

10.16 Kilomètres

Météo: 30 degrés, soleil, trop chaud.

Prix: 3 € en préinscription.

Présentation: C’est la première fois que je cours ce jogging situé à 19 kilomètres de la maison dans le sympathique village de Remicourt. J’arrive 30 minutes avant le départ et la remise des dossards ce fait en 2 minutes chrono, cool. Le parcours indique un dénivelé de 43 mètres et est constitué à 100% de bitume, route de village et remembrement. Malheureusement ses longs chemins de remembrement vont le rendre un peu monotone. Je ne vais pas prendre le départ dans des conditions optimum… La veille nous avons eu un petit BBQ avec pas mal de vin et je me suis mis au lit à 1 heures du matin sans trouver le sommeil avant 3 heures… Courte nuit donc mais en plus il fait très chaud ce matin, le thermomètre affiche 30 degrés… Un ravitaillement supplémentaire a même été ajouté (merci les organisateur).  

IMG_3112.JPG

Course: il est 10h30 quand le départ est donné et très vite je trouve mes marques dans ce groupe un peu moins nombreux que d’habitude, le 1er kilo est bouclé en 05’29’’ nous tournons dans le village de Remicourt et c’est assez sympa, le km 2 et 3 en 05’59’’, les sensations ne sont pas mauvaise et les jambes tourne bien, au premier ravitaillement je me prends 15 secondes pour boire un peu d’eau puis c’est reparti pour un long (trop) tronçon de chemin de remembrement, cela monte et descend sans cesse et nous sommes en pleine campagne, c’est le cagnard, le soleil tape et il fait mal, km 4 en 06’04’’, le mental commence un peu à lâcher et je commence à avoir soif et toujours pas d’ombre… Km 5 en 06’14’’ (29’45’’),  depuis le km 3 je cours seul, il y a un groupe devant moi (200 mètres) et idem derrière moi… C’est assez désagréable d’autant que je n’arrive pas à faire la connexion avec le groupe devant moi et la succession des petites cotes commence à peser. Nous quittons enfin le chemin de remembrement et de temps en temps nous bénéficions d’un petit peu d’ombre, j’ai de plus en plus soif aussi… km 6 en 06’51… Le mental est en train de me lâcher complètement, ou est le ravitaillement car j’ai de plus en plus soif… Je n’avance plus très vite et malgré cela je commence à dépasser des concurrents qui se sont mis à la marche… Un riverain a sorti sa lance d’arrosage pour nous arroser, ça fait un peu de bien… Mais où est le ravitaillement… Km 7 en 6’52… Aah le voilà, je le vois au loin… Je n’ai jamais été si heureux de le voir celui-là… On me donne deux gobelets d’eau, j’en verse un sur ma tête et bois lentement le deuxième avant de repartir mais pas pour bien longtemps car je rejoins un groupe de 3 personnes qui marche dans une petite côte et là machinalement je m’arrête aussi et me met à marcher, je suis vanner, plus d’envie, c’est fini… Je me dis que c’est mon dernier jogging, j’arrête, j’en ai marre… Km 8 en 7’53. Juste que l’arrivé je vais alterner la marche et la course… Mais je suis dégouté… Km 9 en 08’36 et le 10em 8’07’’ (1h08’09’’). Le petit côté positif c’est que 2 ou 3 personnes seulement m’ont dépassé depuis le ravitaillement. A 400 mètre du finnish un groupe de 3 personnes me remonte et m’incite a les suivre, ce que je vais pouvoir faire… je passe la ligne d’arrivée complètement lessivé en 1h09’26 sous les encouragements de mes amis Marc et Pierrot mais aussi de ma petite femme photographe.       

IMG_3122.JPG

 L’after: Il va me falloir un peu de temps et beaucoup d’eau pour revenir à moi… Que ce fut dur avec cette chaleur et les excès de la veille. Je discute un peu avec Marc qui lui aussi a eu bien dur et ce plaint de cette chaleur, ma chérie aussi me confirme que beaucoup de concurrents sont arrivé dans un état de fatigue impressionnant et les 2 ambulances et surtout le SMUR ne sont pas là par hasard malheureusement… En ce qui me concerne je suis persuadé qu’après cette course il y aura un avant et un après mais j’y reviendrais un peu plus en détail dans mon prochain post.      

Dénivelé : 43 M.

Moyenne de course : 6’50’’

FCM : 155

FC Max : 165

Chrono et classement: 139em sur 174.

21:24 Écrit par Rohnny dans CR de jogging 2015 | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Oulà dur dur, j'ai fait Fumal la veille et il faisait très chaud aussi. Ne te laisse pas décourager pour une seule course dans ces conditions extrêmes, ce serait vraiment dommage. L'automne et ses températures propices à la course à pied est à nos portes.

Écrit par : Mike | lundi, août 31, 2015

Répondre à ce commentaire

Il faut boire et s'arroser beaucoup dans ces conditions extrêmes de chaleur. C'est ce que j'applique avec succès au marathon de Québec depuis deux ans .

Écrit par : François | mardi, septembre 01, 2015

Répondre à ce commentaire

moi je retiens 29'45 au 5kms avec la chaleur. Je retiens aussi le laché prise psychologique en deuxieme partie de course qui devient (trop) regulier.

Au vu de ton recit de course, de la chaleur et de tes temps il y a moyen d'exploser tout ca !!!

Écrit par : jb | mardi, septembre 01, 2015

Répondre à ce commentaire

Salut Rohnny,

N'oublie pas qu'avant tout on court pour maintenir ou améliorer sa santé, et pour s'amuser aussi, ne te focalise pas (trop) sur les chronos.

Au prochain jogging ;)

Carl

Écrit par : Carl | vendredi, septembre 04, 2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour Rohnny,

Je suis ton blog depuis longtemps et c'est toujours le même pattern : un positive split énorme sur toutes tes courses.. Ici encore, 45 secondes sur 5km (avant le craquage) c'est énorme! Sans vouloir faire du conseil gratuit, je crois que tu pars toujours beaucoup trop vite. Moins vite Rohnny ;-) et tu en auras beaucoup plus de plaisir! Et le plaisir, c'est plus important que les chronos!

A+

Écrit par : blunder66 | vendredi, septembre 04, 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.