vendredi, décembre 13, 2013

Une histoire de pic de forme...

Dimanche 08 décembre, nouvelle sortie en direction des coteaux de Liège, je prends de nouveaux la direction de Saint Léonard pour monter vers la Citadelle, le sentier est assez glissant et la montée est donc un peu difficile d’autant que les sensations ne sont pas très bonnes, je peine et une fois au-dessus je dois souffler 10 secondes… Je repars et les bonnes sensations reviennent peu à peu, mon talon me fou la paix aussi, la descente vers la rue Pierreuse est assez scabreuse car ça glisse pas mal… Je remonte vers la montagne de Bueren et décide de continuer de nouveau vers la Citadelle, ça grimpe fort mais je tiens le cap… Je vais redescendre par ou je suis monté en mode prudence, je retrouve le Ravel pour rentrer à la maison. 75 minutes pour 11.11 kilomètres et un dénivelé + de 299 mètres.

Mardi 10 décembre, entrainement au club, le menu du jour c’est 4 x 1200 mètres en zone E3 (résistance dur) et 400 mètres de récupération entre… 6’06’’, 6’07’’, 6’06’’ et 6’12’’, je décroche légèrement pour le dernier 1200. Que retenir de cette séance… J’ai une nouvelles fois dû puiser un peu plus pour atteindre l’objectif d’Edgar, j’ai comme l’impression que le pic de forme est passé même si les sensations n’étaient pas mauvaises… Une chose est certaine, quand je vois les chronos, je dois me rendre à l’évidence que je progresse toujours et ça c’est motivant !

Jeudi 12 décembre, suite à mes petits ennuis de talon, mon deuxième coach ou le 1er je ne sais pas, mon épouse, me demande pourquoi je ne rechausserais pas les Saucony abandonnés il y a deux ans suite à ma périostite… Et bien… Pourquoi pas ? Je suis vraiment surpris de la différence entre les deux chaussures… Mon pied ce sent bien moins à l’étroit dans la Saucony et elle est bien plus confortable même si j’ai l’impression de plus sentir le touché au sol. Une véritable surprise de rechaussé cette paire de Saucony qui ne restera pas sans suite… Malgré le diner de Noel a l’entreprise (midi), j’ai été surpris des sensations ressenti durant cette sortie de 55 minutes en mode endurance sur le Ravel, vraiment cool. Alors que mardi je voyais mon pic de forme s’en aller, le voilà déjà de retour Sourire

20:53 Écrit par Rohnny | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Comme quoi les mauvaises sensations peuvent disparaître rapidement en course à pied.

Écrit par : François | samedi, décembre 14, 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, d'une sortie a l'autre c'est parfois totalement différent :-)

Écrit par : Rohnny | mardi, décembre 17, 2013

Peut-être que tu n'avais pas encore tout à fait récupéré de ta sortie vallonnée du dimanche ?
Une belle semaine d’entrainement en tout cas, bonne continuation Rohnny !

Écrit par : Sydoky | lundi, décembre 16, 2013

Répondre à ce commentaire

Merci Sylvie, en effet qui sait...

Écrit par : Rohnny | mardi, décembre 17, 2013

Les commentaires sont fermés.